Lors de la commémoration du 8 mai Paul s'est interrogé sur la signification du "bleuet" que nous avons épinglé à nos vestes. Nous lui avons donné l'opportunité de le découvrir par lui même à travers un livre intitulé : Les Bleuets de l'espoir, de Jacques Lindecker, illustré par Marcelino Truong aux Editions Nathan.

affiche_campagne2016-2.jpg

Voilà ce que Paul peut nous en rapporter.

Ce symbole date de la première guerre mondiale.
A cette époque, les jeunes soldats étaient appelés des "bleus" à cause de la couleur de leur uniforme.
Jean, le héros du livre, est un jeune soldat qui perd une jambe à cause d'un obus.
A l'hôpital des invalides, il apprend à construire des bleuets : petites fleurs en tissus et papier. Cela servira à gagner de l'argent (en les vendant) pour soigner et payer les soins des soldats invalides.
Pour Jean, le bleuet a une signification particulière. Pour lui, c'est un porte-bonheur, une petite fleur magique qui donne envie de vivre.
Pour la France, le bleuet devient un symbole de paix et d'espoir : "La vie sera toujours plus forte…"
En Angleterre, c'est le coquelicot et en Belgique, c'est la marguerite.